MOT DE REMERCIEMENT DE SON EXCELLENCE MONSIEUR ROCH MARC CHRISTIAN KABORE,
PRESIDENT DU FASO
NOUVELLEMENT ELU PRESIDENT EN EXERCICE
DE LA CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT DE L’UEMOA.

Le Burkina Faso par ma voix se réjouit de la confiance placée en ma personne pour présider aux destinées de notre Union qui, à travers ses différentes institutions spécialités, a permis de conforter la mise en œuvre des chantiers communautaires dans un contexte mondial et sous-régional marqué par les crises économiques, sanitaire et sécuritaire.


Je voudrais en cet instant solennel, exprimer ma gratitude à tous mes pairs pour leur engagement et implication personnels dans la conduite de notre Union.
J’adresse particulièrement à notre nom à tous mes félicitations à mon frère ainé, le Président Alassane OUATTARA Président de la République de Côte d’Ivoire dont le leadership à la tête de notre Union a permis d’engranger des résultats encourageants dans la construction de notre intégration économique sous régionale dans un contexte difficile.
Excellences, Messieurs les Chefs d’Etat
L’année 2020 a été marquée au plan économique par un ralentissement de l’économie mondiale imputable à la pandémie de la COVID-19, qui a impacté négativement nos différentes économies, avec pour conséquences au niveau de notre Union, une forte baisse de la croissance, de l’ordre de 4,8%. Comparativement à 2019 (5,7%) pour se situer à 0,9%.
Cette situation nous interpelle fortement à une plus grande mobilisation et à une solidarité sans faille, si nous voulons inverser la tendance et assurer la croissance indispensable à notre développement et à la réduction de la pauvreté.

Dans cette perspective, je salue les efforts déployés par toutes les institutions communautaires en vue de soutenir les économies des Etats membres dans la riposte contre les effets négatifs de la pandémie de la COVID-19.
Au plan de la situation politique et sociale au sein de l’Union, il convient de saluer la sérénité qui a prévalu au cours des élections qui se sont déroulées dans plusieurs Etats membres de notre Union. Je saisis cette occasion pour féliciter l’ensemble des acteurs politiques, ainsi que toutes les forces vives qui ont contribué positivement à l’enracinement de la démocratie dans notre espace à travers des élections apaisées. Au Bénin où se déroulera courant avril, l’élection présidentielle, je leur formule tous mes vœux de succès.
Au plan sanitaire, les évolutions positives enregistrées dans la lutte contre la propagation du coronavirus doivent être consolidées et à ce titre, toutes les dispositions de préventions individuelles et sanitaires doivent être prises pour la maitrise de la pandémie.
Permettez-moi de rendre un vibrant hommage au Président Mahamadou Issoufou pour sa contribution importante à l’enracinement de la démocratie dans son pays et à l’œuvre de construction communautaire durant ses deux mandats passés à la tête de la République du Niger.
Toute notre amitié et notre solidarité l’accompagnent.
Excellences, Messieurs les Chefs d´État et de Gouvernement
Il me parait important de rappeler qu’aucune de nos actions visant le bien-être de nos populations ne saurait durablement prospérer dans un contexte de récurrence des attaques terroristes et de l’extrémisme violent.
Avec notre détermination réaffirmée lors de la présente session pour contrer la progression du terrorisme et faire face à l’insécurité grandissante dans l’Union, je ne doute pas que chacun de nous œuvrera avec la plus grande efficacité à la consolidation des actions déjà entreprises.
Pour l’un des grands chantiers de l’intégration régionale, notamment le projet de création de la monnaie unique de la CEDEAO, les avancées notables enregistrées méritent d’être poursuivies et accélérées.
C’est le lieu pour moi, en saluant l’entrée en vigueur de la Zone de libre-échange continentale africaine, de rappeler toute son importance et les efforts qui doivent être faits par chacun de nos Etats membres pour en tirer les dividendes.
Sur toutes ces questions, je voudrais vous dire ma disponibilité à œuvrer avec vous pour une UEMOA des peuples dans une Afrique de l’Ouest forte et prospère et pour un continent plus uni et dynamique.
Excellences, Messieurs les Présidents, Honorables invités
Je ne saurais terminer mon propos sans adresser mes vives félicitations à Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO, pour sa reconduction à la tête de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, ainsi qu’à Monsieur Serge EKUE, pour sa nomination à la Présidence de la Banque Ouest Africaine de Développement.
A l’endroit de Monsieur Abdallah BOUREIMA, Président sortant de la Commission de l’UEMOA et à l’ensemble des Commissaires sortants, je salue les résultats remarquables engrangés sous votre conduite responsable et engagé durant les quatre dernières années.
Pour la nouvelle équipe qui se mettra en place, elle peut déjà compter sur notre engagement commun à les accompagner pour faire rayonner l´Union et susciter davantage l´adhésion des populations grâce à des actions concrètes, visibles et salutaires.

Vive l’intégration régionale, Vive l´Union Économique et Monétaire Ouest Africaine
Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *