La  région de l’Est fait partie des plus grandes régions du Burkina avec des potentialités énormes en matière de ressources minières, agricoles et touristiques.

Paradoxalement, malgré les richesses dont elle regorge, L’Est semble être une sorte de terre en jachère laissée là, par manque de moyens pour son exploitation. La raison de ce gâchis, on l’a connait. Il s’agit tout simplement du manque de route pour accéder au pays de Diaba Lompo, ce qui entrave fortement son développement social, économique et culturel. La ‘’fameuse route’’ de l’Est s’apparente à un véritable parcours de combattants, et elle ne cesse de défrayer la chronique du fait de son état dégradé. Cette route jonchée de nids d’autruches rend quasi impossible la circulation à partir de l’axe Gounghin-Fada-Piega- frontère du Niger. Le gouvernement n’ignore pas la situation et a pris à bras-le-corps le problème du désenclavement de la région. On imagine d’ici, la pression que fait subir les ressortissants de la région sur les cadres, fils et filles du pays goulma. Ainsi pour ne pas rester en marge des revendications des usager de la voie et surtout de celles plus légitimes, des populations, une délégation des forces vives de la région du soleil levant est allée voir le ministre des Infrastructures Eric Bougouma pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de la route Gounghin-Fada, frontière du Niger.La délégation, tout en reconnaissant les efforts du gouvernement dans le domaine des infrastructures, a fait part des fortes inquiétudes des populations de la région quant à la RN4. Le ministre Eric Bougouma entouré de ses collaborateurs et de la mission de contrôle, a fait le point des travaux de la RN4 et de l’ensemble des projets dans cette région, dont il dit être une des régions prioritaires de son département. Les deux parties avant de se quitter se sont réjouies de cette rencontre rassurante et ont décidé de suivre ensemble la mise en œuvre des différents projets.

Le Courrier du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *