Salimata et Tasséré football club (SALITAS FC) a battu mercredi au stade du 4 Août de Ouagadougou, l’Etoile sportive du Sahel (Tunisie) par 1 but à 0, comptant pour la 2e journée des matchs de poule du groupe C. Une semaine après leur défaite à Sfax (Tunisie), les poulains de Ladji Coulibaly viennent de franchir un palier dans l’histoire du football burkinabè de façon générale, mais de Salitas en particulier.

C’est l’attaquant sénégalais de Salitas FC, Olivier Stéphane Boissy qui a fait goutter les délices de vainqueur à l’équipe burkinabè. En véritable renard de surface le géant Boissy profité d’une presque passe de la tête du défenseur central de l’Etoile du Sahel (Saleh Harabi) pour prolonger également de la tête le ballon dans les filets tunisiens (82e).
Déjà meilleur buteur du club en campagne africaine avec 4 réalisations Olivier Boissy a véritablement pesé sur la défense des Tunisiens. Pourtant l’entame de la rencontre n’a été éblouissante pour Salitas, les joueurs de couloir que sont Michel Aouba et Daniel Ouédraogo n’ayant pas tellement servi de bons ballons aux attaquants.
C’est même l’attaquant tunisien Fradj Kaliramani, par deux fois (7e et 19e) qui a failli saper les espoirs de Salitas. Il a toujours manqué la lucidité de scorer. Les quelques rares centres approximatifs des latéraux de Salitas ont toujours été happés par l’hermétique défense tunisienne. Les 18m de l’Etoile deviennent un sens interdit pour les attaquants burkinabè.
Malgré tout, Aboubacar Sidiki Traoré a fait du milieu son terrain favori. Il multiplie les assauts et use sérieusement l’entrejeu de l’Etoile du Sahel. Une frappe en pivot de ce gaucher nominal à la 35e minute a failli faire mouche. Ces magistraux coups francs n’ont pas vu le jour alors qu’il y avait de la place pour un but.
A trois minutes de la pause il déclenche une frappe flottante qui met à rude épreuve le gardien tunisien Rami Gabsi (42e).
Coaching gagnant pour Ladji Coulibaly
Lors de la 20e journée du Fasofoot disputé ce week-end, l’entraineur de Salitas Ladji Coilibaly a reposé ses cadres en vu de ce match de la Coupe CAF. La première période a été plus ou moins bien maitrisée par l’équipe jusqu’à ce qu’il injecte du sang neuf en faisant entrer Omar Kaboré, un attaquant supplémentaire à Olivier Boissy.
Celui-ci presse plus haut, obligeant les Tunisiens à jouer bas. C’est ce qui a déstabilisé la défense et a permis Boissy de score.

« On tenait à gagner ce match et je suis content du comportement des éléments qui se sont battus pour la victoire en seconde période même si nous sommes tombés sur une équipe expérimentée. Cela va nous galvaniser pour la suite », a expliqué l’entraineur Ladji Coulibaly.
Pour son capitaine Youssouf Barro, « nous sommes très contents que ça soit au pays qu’on gagne. C’est une première victoire c’est pour tous les Burkinabè. On voulait se relancer pour aborder les autres matchs avec sérénité ».

C’est la première fois que Salitas remporte une victoire en coupe africaine. Cette victoire place les Colombes en 3e position dans le groupe C avec 3 points, après le CS Sfaxien (4 points) et l’Etoile du Sahel (3 points également). Le Jaraaf de Dakar qui a réalisé un nul (1-1) face à Sfax est 4e avec 1 point. Salitas rencontre l’équipe du Jaraaf le 2 avril prochain pour la 3e journée dans la poule C.
Fiche technique (encadré)
2e journée des matchs de poule de la coupe CAF au stade du 4 Août de Ouagadougou
Salitas FC # l’Etoile sportive du Sahel
Pelouse : Passable
Temps : chaud
Public : huis clos
Arbitres : Messie Jessie Oved Nkounkou assisté de Styven Danek Styven Moutsassi Moyo et de Beaudrel Beaudrel Ntsele Roul.
Avertissements : Wajdi Kechrida (27e), Jacques Amour Mbé (54e) et Rami Gabsi pour l’ESS, Polo Nartey (57e) et Hermann Nikiéma (90+1) pour Salitas FC
Expulsions : Néant
Buts : Olivier Stéphane Boissy (82e) pour Salitas FC
Les équipes
Salitas FC : Rabin Ousmane Sanon-Michel Aouba, Polo Nartey, Hermann Nikiéma, Daniel Ouédraogo-Rachid Coulibaly, Sami Hien-Youssouf Barro (puis Omar Kaboré, 71e cap), Aboubacar Sidiki Traoré, Elliass Dianda (puis Kalifa Nikiéma, 90+1)-Stéphane Olivier Boissy (puis Aboubacar Sidiki Barro, 84e). Entraineur : Ladji Coulibaly.
ESS : Rami Gabsi-Wajdi Kechrida, Saley Harabi, Ghofrane Naouali, Ahmed Ben Ouannes-Jacques Amour Mbé, Mohamed Amine Ben Amor (puis Fradj Montasar, 86e), Aymen Sfaxi, Mohamed Nsakni (puis Mohamed Belhadj Mahmoud, 71e)-Fradj Kalyramani (puis Ayoub Ayeb, 80e), Souleymane Coulibaly. Entraineur : Dridi Lasaad.

Le Courrier du Faso

BS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *