Le Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants tient son premier Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) au titre de l’année 2020.  La cérémonie d’ouverture est intervenue ce vendredi 23 octobre 2020 à Ouagadougou sous la présidence du Ministre d’Etat, Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants,  Monsieur Moumina Chériff SY. Le conseil, constitué de la haute hiérarchie des Forces armées nationales (FAN) va mener de profondes réflexions sur des sujets d’intérêts importants pour la gouvernance, la défense et la sécurisation de la Patrie.

le Ministre dEtat, Ministre de la D�fense Nationale et des Anciens Combattants, Monsieur Moumina Chériff S

Permettre aux premiers responsables du département d’être au même niveau d’information, d’évaluer les acquis et les insuffisances  et formuler des recommandations pertinentes afin de contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs communs, voici toute la portée de ce Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants. Trois (03) grandes thématiques ont été retenues pour ce premier  CASEM  de l’année 2020  à savoir : « De la Mutuelle des Forces Armées Nationales (MUFAN) à la Caisse d’Assurance Maladie des Armées (CAMA) : acquis – difficultés – perspectives » ; « La comptabilité matière : organisation, attributions et fonctionnement du Bureau Comptable Matières du MDNAC »; « Situation sécuritaire et contribution des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) ».

En effet, la MUFAN a été créée en juin 2006 suite à l’expérience inachevée de la caisse d’épargne santé « pour d’une part pallier au manque de cadre légal relatif à l’assurance maladie au Burkina Faso et d’autre part assurer la couverture partielle des frais médicaux et d’hospitalisation des militaires »   selon le ministre Chériff SY,

Ainsi, elle compte comme adhérents 95% du personnel des forces armées nationales, les militaires sous contrat, Pendant la Durée Légale (PDL) n’étant pas autorisés.

la haute hiérarchie des Forces armées nationales (FAN)

En outre de 2008 à 2019, la mutuelle a pu prendre en charge 141 683 personnes et enregistrer 792 612 prescriptions. Sur le plan financier, elle a mobilisé en 2019 autour d’un milliard de francs CFA contre des dépenses avoisinant les huit cent millions de francs CFA. De quoi réjouir le ministre. « Depuis ma nomination à la tête du département de la défense, j’ai constaté avec bonheur que les militaires en général sont très satisfaits des prestations de cette structure » a-t-il exprimé.

Par ailleurs, l’évolution de la  MUFAN en CAMA va permettre d’accroitre ses recettes à travers des subventions de l’Etat et favoriser  éventuellement à moyen terme la prise en charge des familles des militaires.

En ce qui concerne la comptabilité des matières, le ministre a noté qu’il y a des dysfonctionnements à corriger. Dans les administrations, l’on peut effectivement constater des épaves de véhicules qui y sont depuis des années sans que l’on ne s’en occupe. Le ministère a-t –il d’ailleurs des statistiques exactes sur le nombre d’ordinateurs ou de matériels bureautiques disponibles? Sur leurs valeurs ? Ce n’est pas toujours évident.

La prise en compte de la comptabilité des matières permettra selon le ministre « d’assurer une bonne gouvernance du patrimoine financier de l’Etat pour sa connaissance exacte et sincère en qualité et en valeur, sa sécurisation et le suivi de son utilisation, afin d’assurer la performance des structures administratives et rationaliser les dépenses de l’Etat. »

Sur le plan sécuritaire, « la situation reste toujours préoccupante même si on peut noter que la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire a connu une légère amélioration  » reconnaît le ministre.   L’année 2019 a été particulièrement meurtrière pour le pays des hommes intègres. Elle a été marquée par l’intensification des attaques des groupes armées terroristes, avec pour conséquences de nombreuses victimes, des blessés, tant civils que militaires, des déplacements, d’importants dégâts matériels et des fermetures d’écoles et de centres de santé.

Face à cette adversité, les forces de défense et de sécurité ont su conjuguer leurs efforts pour apporter une « réponse conséquente et appropriée à ces attaques ».

Le gouvernement a également fait des efforts conséquents  pour équiper et former les forces de défenses depuis le début de la mise en œuvre de la loi de programmation militaire quinquennale 2018-2022, afin de leur  permettre d’être à la hauteur des défis dans la défense de la Patrie. Tout ceci a permis aux forces armées nationales de mener des actions majeures qui ont contribué à réduire la capacité de nuisance des groupes armés. Il s’agit entre autres « du relèvement du niveau de commandement avec le déploiement des Etats-majors tactiques qui a permis d’améliorer le maillage du territoire ;  de la conduite de nombreuses opérations qui ont permis le démantèlement de plusieurs bases terroristes et l’encadrement réussi par les forces armées nationale des Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) »

De même la création du 14ème Régiment interarmes (RIA) à Djibo, la contribution des FAN à la sécurisation de l’enrôlement biométrique et au bon déroulement des examens scolaires de l’année 2020, le transport par les FAN et/ou la sécurisation des vivres au profit des personnes déplacées internes ( PDI), la sécurisation de la route nationale n°22 (axe Kongoussi-Djibo) avec la reprise effective du trafic, les escortes au profit des structures étatiques ou privées ont permis le retour progressif de populations déplacées internes dans leurs villages.

En perspective, le ministère envisage les jours à venir relever les défis de la mise en place d’un Etat-major tactique à l’ouest, le redéploiement des forces sur les sites au de-là de la RN23, la sécurisation du processus électoral, l’accompagnement et la réinstallation des PDI, la sécurisation des travaux de bitumage des routes dans les trois groupements de forces ; la sécurisation des frontières, notamment celle des pays où se déroulent des élections.

Convaincu de la victoire du peuple burkinabè sur le terrorisme, le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants,  Monsieur Moumina Chériff SY invite chaque acteur à jouer sa partition car « c’est ensemble que nous gagnerons cette guerre »

Le Courrier du Faso

Rahim OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *