Attaque terroriste

Au moins 20 personnes ont été tuées mercredi dans trois villages de la commune de Gorgadji dans la province du Soum (région du Sahel). Le gouvernement burkinabè a condamné jeudi dans un communiqué parvenu au Courrier du Faso, ces «attaques lâches et barbares» menées par des terroristes contre des populations civiles.   

Des groupes armés terroristes ont attaqué mercredi dernier des populations civiles dans les villages de Demniol, Bombofa et Pétéguersé, dans la commune de Gorgadji, province du Séno, région du Sahel.

Jeudi, le gouvernement burkinabè a condamné dans un communiqué, «ces attaques lâches et barbares contre des paisibles populations civiles» qui ont fait «une vingtaine de victimes, de blessés et des personnes portées disparues».

Le communiqué signé par le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou, informe que «les Forces de défense et de sécurité déployées sur les sites des attaques procèdent à des opérations de ratissage».

Tout en présentant « ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées » et souhaitant « un prompt rétablissement aux blessés», le gouvernement invite « les populations à se conformer aux consignes de sécurité et à collaborer pleinement avec les Forces de défense et de sécurité».

Ces attaques ont eu lieu pendant que les Parlementaires du G5 Sahel étaient en conférence régionale du comité inter parlementaire (CIP/G5 Sahel) à Ouagadougou.

Les Régions du Sahel, du Nord, du Centre-Nord et de l’Est du Burkina Faso sont en proie aux attaques répétées des groupes armées terroristes, faisant des milliers de morts depuis 2016.

BS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *